Marion et Julie ne sucent pas que des glaçons

Notre mag préféré « Causette » a publié cette vidéo sur sa page facebook…

Notre commentaire :

« Je me demande si j’arriverais à rentrer chez moi après le boulot en me disant  » tient j’ai fait des études, j’ai passé des entretiens, je me suis coiffée, habillée, je présente bien… pour faire semblant de sucer une queue dans mon travail parce que mes collègues me l’ont demandé… en riant ».

Si on se sent mal, on a le droit de démissionner, de quitter le plateau, de se plaindre à sa direction, de dire non. C’est qu’elles ne se sentent pas mal et que ça leur plaît sûrement de faire ça…. J’imagine mon patron me demandant de faire ça, juste parce que ça le fait marrer. Inimaginable. »

Second problème : quel message sur la femme et sa sexualité on renvoie aux jeunes auditeurs ?

Je m’interroge : Il y a les femmes qui ne disent pas non ? Parce qu’on leur demande en riant ? Et les frigides ? Celles qui s’insurgent et qui prennent tout de travers ?

Quel message on renvoie sur nous et POUR nous, Femmes ?

Pour rappel : Vous, Nous, Femmes, sommes libres de dire non.

Non à votre moniteur auto-école qui vous met la main sur la cuisse pendant que vous conduisez pour vous draguer.

Non à votre prof qui vous propose de vous baiser avant la fin des grandes vacances, juste avant le retour de sa femme.

Non au mec qui vous propose un stage, en vous appelant chéri à la fin de ses mails.

Et la petite liste qu’on vient de vous mettre, c’est du vécu.

Alors je n’imagine même pas tout ce qu’on a déjà proposé, demandé aux femmes, sous prétexte qu’on était dans une position qui  nous « gênait »  à l’idée de dire spontanément à haute et intelligible voix « VA TE FAIRE FOUTRE SALE CONNARD JE VAIS TE METTRE LES FLICS AU CUL » ».

Vous êtes libres de dire NON.

Et vous avez le devoir de dire NON et de vous imposer.

Derrière un jeu banal peut se glisser quelque chose de plus vicieux…

Etre sexuellement libre, ce n’est pas être un objet sexuel open pour pratiquer ou  mimer les fantasmes des uns ou des autres, sur simple demande.

Vous êtes un sujet sexuel, un individu capable de choisir et d’exprimer sa sexualité selon ses propres désirs, et non pas en se soumettant aux demandes des uns et des autres.

Vous avez le devoir de vous exprimer et de claquer les portes si celui ou ceux en face de vous dépasse vos limites.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s