Etre une femme et se faire lécher, est-ce tromper ? // The Celibate Nympho

Image

Etre une femme et se faire lécher, est-ce tromper ?

Etre une femme et se faire lécher, est-ce vraiment avoir du sexe ?

Haute question philosophique qui taraude la Tchiiip Team depuis le fameux : « Se faire sucer, c’est pas tromper » de l’entourage masculin (grand sourire). La question est légitime et les hommes ont un train d’avance en ce qui concerne leur réflexion sur la succion de leurs parties génitales par autrui… autrui se positionnant souvent comme étant autre que leur chère et tendre officielle :

« Non chérie, la chou m’a juste léché le gland… je n’ai rien fait, je ne sais même pas pourquoi elle a fait ça… oui, elle a avalé un peu mais bon, je ne voulais pas… comprend, elle a provoqué l’homme en moi…. ça a commencé quand elle suçait son frozen en me fixant dans les yeux…. j’ai compris qu’elle avait vraiment envie de me la lécher… et je l’ai laissé faire, c’était pour la soulager de toutes ses tensions… mais je t’ai pas trompé. C’est TOI que j’aime. »

Alors ? si sucer c’est pas tromper…. Se faire lécher c’est idem ! Toutes à vos cunnilingus !

Cette question philosophique nous est revenue suite au visionnage d’une petite webserie orginale et humoristique… une découverte dynamite !

THE CELIBATE NYMPHO

The Celibate nympho raconte l’histoire d’une jeune femme noire nymphomane qui fréquente des hommes n’ayant pas envie de s’engager ou, étant déjà engagés ailleurs… Cette jeune femme se décidera, au cours des épisodes, à faire une petite cure No Sex pendant 100 jours. Autant vous dire que c’est pas gagner !

L’excellent article de Slate nous en apprend plus sur The Celibate nympho:

« Il fallait oser une telle crudité. Car, s’il est devenu un peu plus aisé de parler de sexe dans une Amérique que l’on sait encore assez puritaine, parler de la sexualité de la femme, et notamment de la femme noire, relevait presque de la provocation. »

Et pourtant, ce sont cette franchise et cette honnêteté sur des questions aussi sensibles qui semblent plaire.

«J’ai décidé d’être crue, parce que le sexe fait vendre, confie encore Tarjaneen Martin sur BlackSnob. Le sexe fait vendre, et la vérité aussi. Et la vérité, c’est que les femmes aiment le sexe autant que les hommes, juste pour leur plaisir.»

Un discours presque militant, même si l’actrice et réalisatrice se défend de tout engagement féministe. » (article intégral cliquez ici)

Vivement la version française !

Quelques épisodes (1 à 4) – en anglais

Publicités