Comment survivre au carnaval de Bordeaux ? [My Kartel event]

Si vous avez facebook, vous n’avez pas pu passer à côté : le carnaval de Bordeaux est lancé. Les Parisiens et autres, petits et grands prennent train et avion pour aller gaiement se débaucher.

Même les éloignés du lieu font de même.

L’an dernier, en guest star, Bobi Etait attendu en gwan !

Et les autres ? Oui ceux qui n’ont pas d’argent et qui sont obligés de rester dans leur studio minimaliste, restent tranquillement dans leur coin en maudissant tous ceux qui vont s’amuser.

Et oui, la vie est injuste.

Carnavalière convaincue, respectueuse du carême quand je me rappelle que celui-ci est tombé, je crois qu’un bon carnaval est un carnaval où les 3 jours de débauche n’auront que peut de conséquences sur nos vies !

Les 7 commandements d’un carnaval wespectueux RESPECTUEUX !

Commandement 1 : Alcool dans le verre de l’autre, tu ne boiras point.

C’est un basic quand même ! Outre les risques d’hépatites à la con que vous vous épargnerez, c’est quand même un minimum de ne pas boire dans le verre de quelqu’un d’autre. SURTOUT si c’est un alcoolique ! Rendez-vous compte : l’alcoolique même quand il vomit récupère toujours son verre (instinct de conservation) et son verre récupère toujours son vomit (loi d’Archimède). Rhum Coca et traces de vomissures, je ne sais pas quel gout ça a. Perso, ça ne m’intéresse pas.

Manque de vitamine C.

Commandement 2 : Toi Homme, La femme de l’autre tu ne toucheras point !

Certaines femmes l’avaient compris avant d’autres, le carnaval est ce moment ou certains hommes confondent leur femme avec celle des autres. D’où le port efficace de mini short pété coucoune à l’inscription sur les Fesses : TOUCHE PAS.

Bizarrement cette inscription n’apparaît jamais sur les soutien gorge.

short
Si jamais un homme vous prend pour sa femme et vous pelote : No panic. Retournez vous, gadé boug la an mitan zié et lancez un tendre : « hey le frere, man sé an nonm, pa miyin grenn mwen !« 

En général, le monsieur se réveille de sa léthargie, un peu dégoûté mais bien réveillé.

Commandement 3 : Toi homme, l’homme de l’autre tu ne toucheras point !

Les martiniquais se déguisent en femmes, les guyanais qui veulent le faire se font passer pour des martiniquais, et au milieu de tout ça : les guadeloupéens disent des martiniquais (et des guyanais qui se cachent parmi les martiniquais) que les hommes martiniquais sont des connards car ils se déguisent en femmes, et que ce sont des homos refoulés.

Maintenant que nous avons apaiser la relation Martinique-Guadeloupe. Posons-nous les vraies questions : Les Guadeloupéens ont-ils tort ?

Je vous laisse en juger par vous même .

sexy

N’empêche que certains martiniquais qui se déguisent en femmes et qui sont homophobes et qui se frottent a leurs copains pendant le carnaval, sont un vrai mystère pour moi. Les guadeloupéens qui essaient de se faire passer pour des martiniquais sont dans le lot (kra! kra ! kra!).

Je sais qu’une fesse, c’est une fesse mais, à moins que l’expérience vous tente, messieurs, attention à ne pas tripoter un homme en pensant que c’est une femme.

Commandement 4 : le sexe des anges, tu n’essaieras point de deviner.

Pour ceux qui ont eu l’occasion de faire quelques soirées anges et démons, vous connaissez le problème : Vous avez trop bu (voir commandement 1) et vous vous retrouvez à sautiller dans la soirée de la personne, déguisée en diablesse, avec votre fourche et vos dents acérées, à dire à tous les anges hommes : « Je me suis toujours demandée si les anges ont un sexe ! Dis moi! As tu un sexe ? Et si oui, comment est-il ? »

Hum.

Bad question.

Pour avoir analysé ce phénomène de loin, en général, l’ange est surprit. Bizarrement. Mais content que vous vous intéressiez a quelque chose sur lequel l’humanité planche depuis des Millénaires.

Quand je vous dis que la foi rapproche.

Commandement 5 : ta bague de fiançailles, tu n’exhiberas point.

Mmh. Ca remonte a quelques années maintenant. Je sautillais – en diablesse – quand j’ai croisé une autre diablesse.

Très très belle diablesse. Une diablesse que je connaissais, très populaire. Le genre qui se la pète mais qui a de quoi se la péter.

Très intelligente.

Nous nous sommes retrouvées près du bar, moi en train de chercher mon groupe d’ami (je les avais égarés pour je ne sais quelle raison obscure… Un diablotin peut-être ? Ou alors étais-ce un ange ?)

shagguy
Toujours est-il que j’étais accrochée la a essayer de retrouver un groupe de perruques violettes dans un groupe de perruques jaunes, quand la diablesse se pointa vers moi…

– La diablesse : Mais… ? C’est toi La Tchipie ! Ça fait longtemps !
– Moi (hypocrite style) : Saluuuut !
– La diablesse : Mais alors qu’est-ce que tu deviens ? ‘
– Moi (Evasif style) : Oh rien de spécial.
– La diablesse : Rappelle-moi ton nom de famille ? C’est Em… Em… ?
– Moi (Connasse style) : mmmh… la petite odeur dans ta bouche c’est parce que t’as trop bu ?!  Je te laisse chercher.
– La diablesse : ahhh oui ! Je sais ! Ton nom c’est Em…

Puis la diablesse me montra sa main.

Pendant quelques secondes je me suis demandée est-ce qu’elle me montrait son 6eme doigt ? Ou peut-être qu’elle s’était foulée quelque chose. J’avais bien du rhum dans mon verre mais de la a le gaspiller pour une diablesse qui me fait chiez ?

Puis…
J’ai remarqué LA bague.

Moi (ababa style) : qu’est-ce que c’est ?

La diablesse : c’est ma bague de fiançailles ! Je vais me marier ma fille !

Moi (dubitative style) : avec le même du lycée ? (*)

(*) le même du lycée = le gars qui portait tout le temps des lunettes de soleil, lui aussi très populaire, avec qui elle est partie en Europe étudier, le même qu’elle a trompé 4 ou 5 fois pendant ses études avec un de ses anciens petits camarades du collège, le même qu’elle a quitté un nombre incalculable de fois, le même pour lequel mes amis venaient me dire « missié ka fè sa épi tout moun », le même qui lui-même l’a donc trompé avec tout ce qui bouge pendant ses études.
Le même quoi.

– La diablesse (souriante) : Oui, le même !
– Moi (sincère) : bon courage ma fille !

Et je suis retournée sautiller.

Non, vraiment, on s’en fout de votre bague de fiançailles. Surtout si c’est avec « le même ».

Commandement 6 : Un autre homme tu ne convoiteras pas.

A l’époque, je m’étais retrouvée en face nez a nez avec une jeune femme mignonne, mais immensément… Perdue dirons-nous.

string
Je ne sais pas pourquoi, quand vous perdez les gens de vue plus d’un an, même s’ils vous ignoraient durant leurs vies antérieures, ils se découvrent soudainement des envies de « comment vas-tu ma fi ? Ca fait longtemps »

Comme je suis bien élevée, je réponds de façon tout a fait standard : « ça va et toi ? »

Quand la discussion vient à durer, j’esquive sur un : « excuse-moi, je suis avec mon copain la, et depuis tout a l’heure il veut danser donc la je dois y aller ».

Sauf que cette fois-ci, je n’avais pas de copain sur place. Et que la nana en question voulait savoir qui était mon copain.

J’ai esquive un coup de tête droite/gauche, gauche/droite, latéral, pas chasses (oui, ma tete fait des pas chasses) et j’ai remarqué la belle créature a coté de moi 1m80, cheveux bouclés paillasson, l’air absent. Beau sourire, propre. Le pote de mes potes que je connaissais depuis quoi ? 20 min ?

L’élu.

Je me suis penchée près de lui, lui ai dit « fais semblant d’être mon mec stp elle me gonfle ». Lui : OK.

J’ai donc montré « mon homme » et la, j’ai vu la tête de la fille changer.

« – C’est lui ton copain ?
– Oui.
– Ca fait combien de temps que vous etes ensemble ?
– 2 ans.
– AH BON ?
– Oui bon, on te laisse hein, on va danser. »

sexy dance
Le temps de créer l’illusion, nous avons danser et je suis repartie m’amuser avec le reste de ma troupe.

Quelques minutes plus tard, « mon homme » revient me voir en me disant, l’air gêné :

 » – Heu dis moi, la fille que tu m’as présentée tout a l’heure , c’est vraiment une de tes copines ?
– Non. Une connaissance.
– Ah. Parce que tout a l’heure elle est venue me voir. Elle voulait un glaçon. Je lui ai explique que mon verre était vide et que je n’en avais plus. Elle m’a dit que ce n’est pas grave, qu’elle voulait celui qui est dans ma bouche. »

J’ai failli péter un câble – Par  principe-, quand il a rajouté:

« Elle est folle ».

Grand sourire.

Commandement 7 : T’amuser tu feras, des photos facebook à la con, tu éviteras.

Je vais faire simple : j’ai une collection de photos de chef d’entreprise, médecins et autres éleves de grandes écoles en slip et boa rose, en train de faire semblant de sucer les bites de leurs copains.

Si c’est arrivé dans mes mains par pur hasard, peut-être que d’autres s’amusent a les collectionner ?

Amusez-vous bien quoi qu’il en soit ! Et protégez-vous.

Le préservatif rose, il paraît que c’est tendance cette année. Soyons à la mode.

Publicités