C'est La Gêne

Spring BreakersMEGA SPOILERS ET FEMINISME ENRAGÉ AHEAD

Donc si je résume ce que j’ai appris au cinéma en Mars 2013 :

  • Spring Breakers, vendu par un plan marketing aussi brillant que mensonger comme la virée chargée en girl power de quatre minettes endiablées, se révèle finalement la non-histoire de 3 blondasses indistinctes + une gourdasse brune, que le cinéaste s’amuse à filmer en bikini durant 1/2 heure sans jamais chercher à les définir, avant de s’en désintéresser à la minute ou James Franco intègre le récit. Dès lors, la gourdasse brune -la seule qu’on avait à peu près dotée d’une personnalité- dégage quasi instantanément, tandis que les trois autres se soumettent à l’autorité du mâle dominant et finissent par disparaitre dans l’arrière plan, réduites à l’état de silhouettes interchangeables et quasiment muettes. « Mais lors de l’assaut final, ce bouffon de James se fait dézinguer en moins de temps qu’il ne faut…

View original post 1 069 mots de plus

Advertisements