L’histoire du vieux cochon près de Palmiste

Lu sur Avançons Ensemble (j’ai trop ri !)

Je m’entraîne au petit jour, à Palmiste, pas loin de chez moi.
Sur la route à un arrêt de bus, des gens attendent.
Je vois de loin des jeunes filles sortir de l’arrêt de bus, alors qu’il pleut, pour attendre dehors.
Elles sont en uniforme , donc elles sont au collège ou à l’école primaire.
Arrivée au leur niveau , je comprends ce qui se passe.

Un vieux cochon n’arrête pas de leur dire « suce moi » .

Je me dis : »allez Aisha, occupe toi de ton gros cul, et continue ton sport. »
Cela n’a pas du plaire à mon gros cul , car il s’est arrêté pile devant le vieux cochon.

Ma colère me disait de foutre deux baffes dans la gueule du vieux porc et ma raison me disait de ne rien faire.

C’est ma folie qui a parlé et a dit au vieux cochon: »Ah mais moi ça m’intéresse!! Allez déshabille toi « ( en créole)

Les jeunes filles se sont mis à rire et se sont approchées.le gars a reculé dans un coin de l’arrêt de bus.
Plus je m’avançais, et plus il se recroquevillais.

Moi: « Ben quoi? je suis trop vieille pour toi? Tu préfères les petites filles, c’est ça? »Le vieux cochon:  » pitié , pitié seigneur Jésus Marie Joseph » 

Voilà comment monsieur le procureur, je me suis retrouvée à 6 heures du matin, entourée d’un groupe de jeunes filles qui riaient , avec un homme terrorisé , à genou, et NU pendant que le fourgon de gendarmerie passait par là…

Belle Soirée A Nous Tous!

Aisha