Mon meilleur coup : Ma 1ère expérience avec une femme

  • Pour ceux qui suivent le blog via facebook, j’ai lancé il y a quelques temps un appel à témoignage : « Mesdames, quel est votre meilleur coup ? et pourquoi ? Racontez-nous tout! ». Et la magie des femmes fait que… voici une des histoires qui nous a été livrée…

    Enjoy !

    ____________

    00

    Ma 1ère expérience sexuelle avec une femme est à la fois le fruit d’un pur hasard et l’aboutissement d’un fantasme.
    Jusqu’à là, je n’avais jamais cédé aux nombreuses avances de la gente féminine mais je savais au fond qu’un jour, ça arriverait.
    Alors que mon monsieur muscle bien membré (que j’appellerais M.) et moi passions un week-end à nous délecter l’un de l’autre, son amie lesbienne l’appelle afin de passer lui faire un petit coucou.
    Pas de soucis, nous étions en pleine pause – sexe. Rdv est pris pour 18h.
    Quand elle arrive, je la trouve sublime : voluptueuse, féminine et douce. Elle dégage quelque chose qui m’attire. C’est ça le sex-appeal ?
    De fil en aiguille, étant tous trois très ouverts d’esprit, nous finissons par parler de sexe inévitablement.
    La soirée s’écoule agréablement jusqu’au moment où mon étalon m’embrasse à pleine bouche en me faisant comprendre qu’il est temps de reprendre nos ébats.
    Emoustillé certainement par l’alcool, la fumette et la présence de son amie, il me demande si je n’ai pas envie de réaliser mon fantasme. Evidemment ! Je n’hésite pas car je me sens en confiance. Il m’embrasse voluptueusement de la tête aux pieds tout en me déshabillant. Elle, nous dévore du regard.
    Soudain, il me retourne m’offre à elle… Je me sens légère, envoutée, apeurée mais si excitée.
    Elle m’allonge sur le tapis moelleux et si doux. Elle joue avec le champagne frais sur mon corps. Je me laisse faire, j’appréhende agréablement la suite.
    Une pluie de baisers, de succions et de caresses de mes orteils jusqu’à mes lèvres sans jamais toucher mon sexe qui est de plus en plus humide et chaud. Mon corps commence à être parcouru par de légers spasmes mais ce n’est pas encore le moment de jouir. Moi, la reine du contrôle, je refuse, il est trop et j’en veux plus voyons !!
    Elle comprend qu’elle a le dessus sur moi. Elle ne m’autorise pas à la toucher.
    Un doigt, deux, quatre en moi et le pouce qui stimule mon clito. Euh, comment elle fait ça ?! Jamais un mec n’a pas pu faire ça. J’A.D.O.R.E !
    Quand je sens sa langue glacée et son piercing sur mon clito, je suis aux anges. Elle m’aspire et me mange littéralement. M. est là et n’en perd pas une miette. Elle s’assoit sur mon visage et je la goûte enfin, j’enfonce ma langue dans son vagin, je mordille ses lèvres et son clito ; elle mouille beaucoup et il me faut quelques minutes pour réellement apprécier cela car je découvre. Allez, en 69 pour qu’on en profite de l’une et de l’autre. C’est délicieux et en même, je me demande si cela fait de moi un bi ; c’est agréable je l’avoue. J’oublie la présence de M. jusqu’à ce qu’il me soulève afin qu’on change de position.
    Je suis tellement mouillée qu’il n’a pas besoin de lubrifiant pour me sodomiser mais la largeur impressionnante de son sexe. Jr crie de plaisir car pendant ce temps, la miss s’occupe de mon vagin et mon clito.
    Je sens le bas de mon ventre se raidir et ça les excite encore plus a priori.
    Je me moque de savoir si les voisins entendront ou pas mais il m’est impossible de me retenir : je crie, je jouie et je pleure. Pouah ! purée de petits pois ! je ne sens pas mes membres et M. est obligé de me porter jusqu’aux wc et la salle de bains tellement je suis vidée.
    Son amie a eu la délicatesse de nous laisser seuls pour le reste de nuit et j’ai fortement apprécié.
    Nous en avons rediscuté elle et moi et j’avoue qu’après avoir raconté cette expérience et mes très proches copines lors de nos soirées 100% filles, 2 ont souhaité avoir des relations avec moi. Ok mais une fois et ensuite on n’en parle plus. J’ai alors testé avec une qui est célibataire et l’autre copine avec son compagnon car ils pratiquent l’échangisme aussi. J’ai beaucoup apprécié même si je prends plus mon pied avec une bite qu’un clito.
    Je ne suis pas une S… et aucun partenaire jusqu’à maintenant n’a eu à salir mon nom car je joue toujours franc jeu et je m’efforce toujours d’être respectueuse de l’autre. J’assume ma sexualité c’est tout.

Publicités