Pause Erotico-Pimentée : les récits de Bruno…. A la rencontre de l’Auteur.

Sacré Bruno ! Voilà les premiers mots qui me viennent quand je pense à ce jeune auteur de « lesrecitsdebruno.skyrock.com ». En bonne makrelle, j’ai voulu en savoir plus. Qui se cache derrière les récits érotiques de Bruno ?

6 questions pour un jeune homme au culot sans détour. Et fou rire face aux réponses de ce personnage haut en couleurs.

wpid-Screenshot_2013-08-26-22-58-55-1.png

 

La Tchipie : Cher Bruno, une petite présentation s’impose…. Qui se cache derrière ce malicieux sourire ?!

Bruno : Je ne sais pas si je cache qui ou quoi que ce soit. Ce sourire s’est installé au cours de ma vie et de mes plaisirs pour ne pas dire mes pensées les plus jouissives. Peut être un bon petit diable.

La Tchipie: Tu fais fantasmer beaucoup de femmes à travers tes écrits… Quel conseil donnerais-tu aux hommes voulant susciter un même intérêt (sourire)

Bruno : Je ne sais pas si je suis vraiment apte à donner des conseils lorsque des hommes font fantasmer autant de femmes si pas nettement plus en dansant ou chantant.

Un pseudo écrivain est un peu une arnaque, seul la fidèle lectrice arrive à s’approcher de lui et à se confronter à la part de fantasme et de réalité qu’il y a entre lui et ses récits.

Si je devais donner un conseil à un autre homme pour susciter un tel intérêt, je lui conseillerai de se trouver une passion…et de se muscler :))

La Tchipie: Qui sont les femmes qui inspirent tes scénarios érotiques ? Réelles ou fantasmées ?

Bruno : Ah c’est un peu le jardin secret d’un auteur…

Je peux juste vous dire quelles sont multiples dans l’espace et le temps de mon univers.

Qu’elles viennent du passé, d’un présent ou bien d’un futur proche; elles sont bien réelles et venant des 4 coins de la planète.

Elles sont universelles en revanche les personnages féminins que j’incarne sont effectivement fantasmé puisque je rentre dans leur peau.

Ensuite il ne faut pas oublié que même s’il y a du vécu tout cela est romancé, parfois dans un personnage féminin héroïne d’un de mes récits, il y en a trois en elle dans des lieux et des situations qui se rejoignent… J’en ai déjà trop dit.

wpid-Screenshot_2013-08-25-10-40-42-2.png

La Tchipie : Et admettons qu’une de tes lectrices t’envoie sa petite culotte…. Que se passera-t-il ? Déclameras tu à la belle un poème ou… chercheras tu à la retrouver ?

Bruno : Je pense que je commencerai par la renifler, ce n’est pas très glorieux mais après tout si elle ma été envoyé c’est bien dans l’intention de m’en faire profiter.

Ensuite je me déciderai à écrire un poème (je ne pense pas) ou un récit si j’en reçois une petite centaine car cela m’inspirera forcément une très belle histoire à venir…

Je doute que je commencerai une démarche pour la retrouver, je pense qu’on m’aura enfermé avant à force de surprendre à renifler le cul des passantes…

Après une culotte à l’arôme aphrodisiaque accompagné d’un mot, d’une note pour un rdv, un numéro ou même une photo aura de fortes chances de me titiller plus qu’une culotte anonyme.

La Tchipie : Bon ben.. les demoiselles aux culottes anonymes… Une femme au caractère érotique, c’est quoi pour toi ? Ca à quel odeur, quel caractère, quelle position ?

Bruno : Je ne vais pas vous faire une réponse (petit) bateau mais le caractère érotique d’une femme a tellement de formes que je ne pourrai pas lui donner tel ou tel critère.
Je suis loin d’être une langue de bois… Mais je suis toujours surpris par le charme qui se dégage d’une femme et son érotisme peut prendre bien des formes, des effluves ou des postures.
Soyons clair je n’ai pas ma langue dans ma poche puisque tout passe par le goût…du moment.

La Tchipie : si on veut te contacter ou te lire ?

Bruno: Le plus simple serait de faire un tour sur mon blog et de ne pas hésiter à m’écrire.
Après pour cette histoire de petites culottes, je vous fait confiance pour me les faire parvenir.

Advertisements