Lettre à mes 20 ans #lettredefemme6

image

image

Si seulement un manuel d’instruction aurait existé…

Oh là là miss! Tu ne sais pas encore ce qui t’attend, tu es tellement innocente! Tu as toujours fait ce qu' »on » attendait de toi: tu as eu ton BAC avec Mention, tu as eu ton permis à tes 18 ans, puis ta license, tu devais toujours montrer l’exemple, tu étais la plus calme (mais en fait tu étais un volcan endormi), « ils » l’ont bien compris lorsqu' »ils » n’avaient plus d’excuse pour te retenir.

Ça y est ton rêve depuis tes 14 ans est sur le point de s’accomplir!! Sortir de la cambrousse et vivre en Espagne! Tu viens de descendre du bus après 7 heures de voyage avec tous tes clic et tes clacs de ta vie d’étudiante et avec tes 400 Francs (60€) que tu as pu économiser dans la poche pour « vivre » pendant 2 mois jusqu’à l’arrivée de tes bourses et ton chéquier.

Première déception, il n’y a personne qui t’attend à la gare des bus poutant tu avais bien prévenu de la date et l’heure d’arrivée aux autres élèves de ta classe qui se trouvaient déjà à Valence mais bon. Il faut réagir et te mettre en sécurité. Trouver l’hotel que tu avais réservé à distance, te reposer. Demain ta nouvelle vie commence!

Connaître la ville, savoir comment aller au stage, trouver un logement à partager… mais ma fille il y a une chose que tu as oublié inconsciemment!

Premier choc lorsque tu vas faire signer tes papiers de stage, ils ne s’attendaient pas à ton aspect! hein comment? tu es propre, tu as mis ton meilleur tailleur acheté à C&A et ta chemise en soie acheté par ton tonton en Guadeloupe avec tes petits escarpins. Oui tu as un aspect professionnel donc tu ne comprends pas tout ce remu-ménage provoqué par ta présence… Bref, l’entretien à lieu. Ton directeur t’acceuille très bien, tous tes autres collègues ont l’aire super sympatique. Tu commence la semaine suivante. Et tu OUBLIE la réception que tu as eu.

Tu as quelques jours de libre pour trouver un logement, mais cette tâche s’avère énormément compliquée. Tu ne connais pas la ville, la parcours de haut en bas pour que finalement une fois que les personnes te voient te disent que la chambre est déjà louée!!! Mais que ce passe-t-il!!! Tu en parles au réceptionniste de l’hotel et il te fait comprendre que les gens ne s’attendent pas à ton aspect! Encore. Tu tentes encore ta chance et cette fois-ci tu dis bien que tu es étrangère afin d’éviter de dépenser de l’énergie inutilement! Ça fonctionne. Oufff maintenant tu pourras te concocter des vrais repas et pas te nourrir qu’à base de lait et de sandwich au jambon et fromage.

Ta vie étudiante continuera également. Les gens sont étonnés de ton ASPECT et tu te renfermes de plus en plus sur toi-même et ta timidité maladive reviens au galot comme lorsque tu avais 13 ans. Tes « amis » étudiants sur lesquels tu pensais t’appuyer ne sont aucun support. Tu prends tes distances également avec eux. Quelques-un t’apprécie tu penses à ta juste valeur mais tu préfères garder les distances. Tu en arrives même à te demander si c’était vraiment ça que tu voulais. Ta famille te manque. Tu te sens de plus en plus seule et tu COMPRENDS tout au bout de quelques mois!!

TU ES NOIRE
========

– La première réaction au stage était dû à ça. Tu n’as aucun accent particulier même plus créole mais bel et bien français et tu es noire!
– Les réactions lorsque tu cherchais un logement pareil!! Dès qu’ils t’ouvraient la porte ils pensaient que t’allait venir avec 20 cousins skouater chez eux!! alors que toi tu voulais qu’un lit
– À l’université, ils pensaient que t’étaient qu’une chaudasse et ne voyaient pas l’effort que tu faisais pour étudier.

Tu rencontres l’homme de ta vie. Étudiant tout comme toi mais plus mûr que les autres il a 28 ans, culte, vous sortirez ensemble au cinéma, au théatre. Il nourrit une partie de toi que tu ne connaissais pas, tu bois de ses lèvres et tu tombes éperdument amoureuse de ton « latin-lover ». Tu n’es plus vierge depuis longtemps mais le … n’a jamais été au point de voir les étoiles donc tu te conformes avec ce qu’il t’offre. Il y a plus important que le s… Pour comodité vous commencer à vivre ensemble.

Maintenant tu travailles toujours pour la même boite pour laquelle tu as commencé le stage et l’irréparable arrive, tu tombes enceinte. Pour toi c’est la continuité normale des choses. Tu as fini tes études, tu travailles, tu as accompli toutes tes « tâches » donc c’est la suite normale des choses.. bébé nait, résidence acheté, travail, routine…

16 ans on passé depuis ton arrivée ma belle et le résumé de toutes ces années est que tout ce que je viens de rappeler plus haut tu l’avais complètement oublié! Il a fallu que le pire moment de détresse arrive, que tu te rendes compte que tu as vécu un conte infantin, que ton « latin-lover » ne faisait que faire ce qu’on attendait de lui et ne s’était jamais investit dans ton couple, jusqu’à te dire que c’est grâce à lui si tu as du travail (allô quoi), tu as nié tout ce que tu aimais faire pour vivre dans la complaisance de ce que lui aime. Sans oublier la maltraitance morale à te faire sentir une moins que rien, une inutile. Et toi tu n’existais plus. Tu t’es perdue.

Mais ma douce, comme on dit, mieux vaut s’en rendre compte plus tard que jamais. Mais la PEUR est entrée à nouveau dans ta vie. PEUR d’aimer. PEUR d’être aimée. PEUR de voyager. PEUR de connaitre des gens. PEUR de son corp au point de le haïr. PEUR tout court!!

Je vais te dire un secret.
================
Toutes les peurs que tu ressens à l’heure actuelle sont commes des noeuds noués à la corde de notre destiné. Prends le temps de défaire ces noeuds soigneusement en affrontant chacune de tes appréhensions. Rappelle toi lorsque nous avons eu notre première dépression et que nous avons maquiné la meilleure façon de nous en sortir indemme… la théorie que nous avions à nos 15 ans: que notre destiné était déjà déterminée, nous y arriverons tôt ou tard mais ce sont nos propres décisions lorsque nous prendrons l’intersection d’un chemin qui nous fera y parvenir plus tôt ou plus tard.

La miss de 20 ans et maintenant la FEMME de 36 ans!!
Les personnes qui te sont le plus chers ne te l’ont jamais dit; seulement une fois adulte qu’ils s’en sont rendu compte. Mais il est temps que moi/toi te le dises! Tu es une femme merveilleuse, belle, généreuse, travailleuse, aimante! Tu ne dois pas quémander la charité d’être aimée. L’Unique saura te reconnaitre et t’apprécier à ta juste valeur sans que tu aies à te brader. Tu vaut et mérite d’être aimée mais avant tout maintenant à 36 ans je te dit que je t’aime telle que tu es et que tu ne dois pas changer ton attitude. Soit ouverte, acquiert qu’autres expériences uniques cela te permettra de connaitre des personnes uniques tout comme toi si spéciale. Va de l’avant!! Tu n’as qu’une vie et vit la à fond sans remords et surtout n’oublie JAMAIS d’où tu viens!

Bonne continuation ma douce, tu le mérites