Carnet de bord d’une femme entrepreneur antillaise. Part 1. L’idée.

Le blog a quelque chose d’extraordinaire : il permet d’être en contact avec des personnes que l’on n’aurait probablement pas croisées dans la vie de tous les jours. Je suis heureuse, car un matin, il n’y a pas si longtemps, je me suis retrouvée au téléphone avec une de mes followers. Nous avons discuté, échangé, de vive voix, et elle m’a appris qu’elle avait changé de voie professionnelle et qu’elle se préparait à ouvrir son entreprise.

J’admire les gens qui osent ! Alors, je lui ai proposé de tenir, de façon anonyme et sans détailler son activité, un carnet de bord, où elle raconte, elle se raconte, sa vie, en tant que future femme chef d’entreprise.

Mais au fait, qu’est-ce qu’être entrepreneur ? C’est d’abord être entrepreneur de sa vie ! Se battre, s’allier, construire, partager !

Nous avons pour l’instant 34 000 entreprises en Martinique ! 

Je croise les doigts pour que son rêve se réalise ! 

Allons sur les pas de cette jeune femme !

Voici la part. 1 !

Enjoy !

Sur les pas

Je crée mon entreprise.

Ca y’est je me lance. D’où me vient cette envie d’entreprendre, je ne sais trop, je pense que c’est en chacun de nous mais à des degrés différents. Pour ma part c’est une petite graine qui se cachait au fond d’un désert et qui attendait La goutte d’eau. Aujourd’hui elle germe et prend un peu plus de place tous les jours.
Bon, j’arrête le blabla, soyons plus claire.
J’ai décidé de devenir mon propre patron et je vais essayer à travers quelques lignes de vous faire partager mes succès (j’espère nombreux) et mes galères (j’espère inexistantes, faut pas rêver je sais)

Période 1 : Une idée

Il parait que la première étape de la création est l’idée.
Eeeh c’est grave docteur si on a beaucoup d’idées???
Bon j’ai donc commencé par trier mes idées. Il ne s’agissait pas de choisir, (bon un peu quand même certaines étaient carrément superflues), mais de faire un tri, de prioriser celles qui étaient plus qu’une idée mais un rêve.

J’ai donc retenu deux projets, qui selon moi, me correspondent le mieux. Je commencerais par le premier qui est beaucoup plus simple à monter et demande moins d’investissement. Je vais être prestataire de service. Vous voudriez en savoir plus mais je vous connais pas assez pour ça, c’est intime quand même.

Créer une entreprise demande des fonds et pour ça je vais devoir réfléchir à comment atteindre mes objectifs avec une banquière qui est loin d’être ma meilleure pote si vous voyez ce que je veux dire.
Bon je vais réfléchir et on en reparle…
A bientôt.

« Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie.  » Johann Wolfgang von Goethe

Advertisements
Tag(s) associé(s):