Carnet de bord d’une femme entrepreneur antillaise – Part. 2 – Créola et Soirée débat « Pawol se foss »

Le blog a quelque chose d’extraordinaire : il permet d’être en contact avec des personnes que l’on n’aurait probablement pas croisées dans la vie de tous les jours. Je suis heureuse, car un matin, il n’y a pas si longtemps, je me suis retrouvée au téléphone avec une de mes followers. Nous avons discuté, échangé, de vive voix, et elle m’a appris qu’elle avait changé de voie professionnelle et qu’elle se préparait à ouvrir son entreprise.

J’admire les gens qui osent ! Alors, je lui ai proposé de tenir, de façon anonyme et sans détailler son activité, un carnet de bord, où elle raconte, elle se raconte, sa vie, en tant que future femme chef d’entreprise.

Mais au fait, qu’est-ce qu’être entrepreneur ? C’est d’abord être entrepreneur de sa vie ! Se battre, s’allier, construire, partager !

Nous avons pour l’instant 34 000 entreprises en Martinique !

Je croise les doigts pour que son rêve se réalise !

Allons sur les pas de cette jeune femme !

Voici la part. 2 !

Enjoy ! 

sur les pas 2

J’ai décidé de participer à la soirée-débat « Pawol sé Foss » de Créola.

Je ne pensais pas écrire dessus avant l’existence de ce carnet de bord.

creola

Je suis contente car les intervenantes étaient de qualité. Il y avait des chefs d’entreprises, des fonctionnaires chargé de l’égalité au sein de la préfecture et du conseil régional ainsi qu’une élue, et des présidentes d’association et du CMT.

  • Mme Josette Augustin (déléguée régionale au droit des femmes et égalité à la préfecture de Martinique),
  • Mme Marie-Andrée Victoire-Jean-Marie (Présidente de l’association des femmes chefs d’entreprise – section Martinique)
  • Mme Danielle Laport (Sociologue et DRH au Conseil Régional de la Martinique)

  • Mme Sandra Casanova (Directrice de Compagnie Martiniquaise de Transport et Présidente de l’association Martinique Pionnières

  • Mme Karine Roy-Camille, Présidente du Comité Martiniquais de Tourisme et Conseillère Régionale

  • Mme Marie Claude Pastureau (Directrice de l’ECG Martinique – école de Gestion et de comptabilité)

    Les femmes, leurs comportements machistes… malgré elles.

    En substance, j’en retiens qu’il y a un problème de discrimination homme/femme encore aujourd’hui dans le monde du travail, plutôt important en Martinique. Malheureusement.

    L’une des intervenante expliquait que nous ne devons pas attendre que le changement viennent uniquement des hommes, mais également des femmes qui doivent se battre elle même contre les clichés et se rendre compte que nous-même femmes… avons des comportements machistes !

    Ce que je trouve assez juste.

    La théorie des genres a été beaucoup évoquée et défendu pendant le meeting : il semble nécessaire de gommer les stéréotypes dès l’école. Arrêter de mettre les femmes ou les hommes dans des cases. Je ne suis pas sûre que l’égalité passe par le gommage des différences entre homme et femme qu’ont prôné certaines intervenantes mais plus d’affirmer nos différences et trouver notre place.

    De l’audace, de la confiance en soi.

    J’ai aimé l’intervention sur l’audace que nous devons avoir, la confiance en soi et surtout, le fait qu’il faille assumer ses choix.

    J’ai apprécié l’intervention du public. Je trouve dommage que cette initiative de Créola n’ait pas eu de retentissement sur les réseaux sociaux.

    J’aurais aimé voir des vidéos, des portraits des personnes présentes, des tweets… Des retours du public…  Que le débat puisse continuer sur le net, et qui sait, que nous puissions trouver des lignes d’horizon avec d’autres personnes pour permettre que cette égalité homme/femme devienne effective en Martinique.

    Quoi qu’il en soit : Très bon moment !

    Dans vingt ans vous serez plus déçus par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez. (Mark Twain)

Advertisements