The Mask you live in [Je ne nais pas homme. Je le deviens… grâce à mon masque]

1524927_470440356401751_273432477_n

The mask you live in (Le masque sous lequel tu vis) est un documentaire prévu en 2014 dont le sujet est « l’homme ». Quels sont les stéréotypes qui construisent le « être homme » ?

Que se cache-t-il derrière la violence masculine ?

C’est à travers une série de témoignage, de portraits, que ce reportage tente de percer nos alter-ego, les hommes.

Traduction du trailer : 

« Arrête de pleurer. Arrête avec les larmes. Arrête de pleurer. Relève-toi. Ne sois pas émotif. Ne sois pas une chochotte. Sois cool. Sois un peu un connard. Personne n’aime les mouchards. Les potes avant les putes ! Ne laisse pas une femme contrôler ta vie ! Quelle tapette… Tape-toi une meuf ! Fais quelque chose ! Sois un homme ! Sois un homme ! Aie des couilles ! »

Les trois mots les plus destructeurs que chaque homme entend lorsqu’il est un jeune garçon, c’est qu’on lui dise « d’être un homme »

— Joe Ehrmann, entraineur et ancien joueur de football.

« Nous avons construit une idée de masculinité aux États-Unis qui ne permet pas aux jeunes garçons de se sentir bien avec leur masculinité. On les oblige à la prouver sans cesse. »

— Dr Michael Kimmel, sociologue et éducateur.

« Dans leur culture de groupe, chaque garçon va prendre exemple sur l’autre, et au final ce qu’il va leur manquer, c’est ce que chacun veut vraiment : de la proximité. »

« Dans les moments où tout va bien, les garçons restent très proches les uns des autres, mais quand ça va mal, t’es tout seul. »

« Au collège, j’avais quatre amis vraiment proches. Mais au lycée, j’ai eu du mal à trouver des personnes à qui parler, parce que les garçons ne sont pas censés avoir besoin d’aide. »

Diapositive2

« Les jeunes se lèvent chaque jour, ils préparent le masque qu’ils vont porter sur le chemin de l’école, mais la plupart ne savent plus se débarrasser du masque. Qu’est-ce que tu caches aux autres ? Près de 90% d’entre vous ont marqué « douleur », «colère » au dos de leur feuille. »

— Ashanti Branch, éducateur

« Si tu ne pleures jamais, tu as toutes ces émotions stockées à l’intérieur, et tu ne peux pas les laisser sortir. »

« Ils sont vraiment endoctrinés par cette culture qui ne valorise pas ce qui est féminisé. Si nous sommes dans une culture qui ne valorise pas l’attention, l’affection, les relations, l’empathie, vous allez avoir des filles et des garçons, des hommes et des femmes en détresse. »

— Dr. Niobe Way, psychologue et éducatrice

« J’avais des problèmes de colère au lycée, je me sentais exclu. »

« J’ai été exclu, au moins une fois chaque année que j’ai passée ici. »

« On cherchait des emmerdes, des raisons de se bagarrer. »

« Les garçons ont plus de chances de s’emporter, de devenir agressifs. La plupart des gens ne font pas l’association et voient ces comportements comme étant dus à des écarts de conduite, ou une mauvaise éducation. »Diapositive1

— Dr William Pollack, psychologue et éducateur

« Moins de 50% des garçons et des hommes ayant des problèmes de santé mentale cherchent à se faire aider. »

« J’avais envie de tout abandonner. J’avais des pensées suicidaires. »

« Je me suis senti seul pendant très longtemps, et j’ai sérieusement pensé à me suicider. »

« Chaque jour, 3 garçons ou plus se suicident aux États-Unis. »

« Que ce soit de la violence meurtrière ou suicidaire, les garçons en viennent à ces actes désespérés uniquement lorsqu’ils se sentent honteux, humiliés, ou qu’ils seraient humiliés s’ils ne prouvaient pas qu’ils sont « de vrais hommes ». »

— Dr James Gilligan, psychiatre et éducateur

« Si on vous répète depuis toujours qu’il ne faut laisser personne vous manquer de respect, et que c’est ainsi que vous devez régler vos problèmes « comme un homme », alors pour vous le respect est lié à la violence ! »

— Dr Joseph Marshall, éducateur

« Si je peux « être un homme », pourquoi j’agirais autrement, tu vois ce que je veux dire ? — c’est un instinct »

« En tant que société, nous sommes défaillants vis-à-vis de nos garçons »

Le masque que tu portes »


Advertisements