Brésil : Une femme victime de racisme concernant sa coiffure afro porte plainte… Et obtient gain de cause.

Ponto Frio store and Thayná Trindade
Employee of the Ponto Frio store made racist comments about Thayná Trindade’s hair

Brésil : Thayná Trindade, Une femme portant un afro entre dans un magasin et se prend une remarque d’un des vendeurs : « elle doit être sponsorisée par Assolan » (une marque d’éponges « gex »).

Assolan and Bombril are well known cleaning products in Brazilian stores
Assolan and Bombril are well known cleaning products in Brazilian stores

La cliente voit les collègues du vendeur rire et cherche un manager à qui se plaindre de cette remarque raciste. Elle ne trouve personne.

Thayná is accompanied through a shopping mall in Niterói
Thayná is accompanied through a shopping mall in Niterói

La femme porte plainte à la police pour insultes et trouve des supports à travers le « Movimento Negro » (mouvement activiste noir). Son leitmotiv est que tous les jours des insultes à connotations raciales arrivent, et sous prétexte d’humour, les gens laissent passer. Cela ne doit pas arriver.

Thayná (pink pants) with her group of activists
Thayná (pink pants) with her group of activists

L’histoire a été reportée sur les réseaux sociaux. Des discussions ont finalement pu avoir lieu avec les managers du magasin.

Thayná and activists enter store to discuss situation with store officials
Thayná and activists enter store to discuss situation with store official

Thayná a donné une deadline aux responsables du magasin et demande que les mesures suivantes soient prises :
– Notification en interne du fait
– Nom et mesures prises à l’encontre de l’auteur de l’acte raciste
– Informations relatives à la formation des employés et aux mesures qui seront prises afin qu’aucune humiliation comme celle subie par elle ne se répète
– Formation spéciale pour les autres employés qui n’ont pas su l’aider, et qui, à leur façon (rires) se sont rendus complices de l’agression dont elle a souffert.

L’équipe responsable du management régional, des avocats et des activistes contre le racisme ont discuté sur le fait que plus de personnes noires devaient être employées par le centre commercial Plaza Ponto Frio et que tous les employés des magasins devaient eux aussi, suivre une formation afin que ces actes et réflexions racistes ne se répètent pas, et qu’il puisse y avoir un plan d’assistance immédiate à toute victime de racisme. (lire article original) 

After confronting store officials, Thayná and her support group pose for a photo
Group of activists stand in support of Thayná