Une élue UMP partage sur Facebook une photo de singe pour critiquer Christiane Taubira

Et je suppose que l’UMP va juste taper sur les doigts de la personne qui a fait une erreur et qui s’en excuse… ?

Les personnes subissant le racisme sont comme des femmes battues par leur oppresseur.

Elles se font agresser.

Puis, l’agresseur s’excuse.

Ainsi est nourri continuellement, le cycle de la violence, de l’humiliation, de la méchanceté.

Les voisins entendent les cris mais ne disent rien.

La famille sait que la personne se fait battre mais fait semblant de ne pas voir.

Jusqu’à ce qu’un jour, on retrouve la femme morte.

Mais qu’avait fait la famille ?

Elle avait juste dit à son agresseur : « s’il te plaît, ne la bat pas, et  n’oublie pas de t’excuser si tu recommences. Voilà, tu es un bon garçon ».

Ainsi va la loi du pardon, où les oppresseurs et racistes ont le coeur léger, car très souvent soutenus des leurs. (lire article du lab Europe 1 à propos de cet acte)

Advertisements