Il était une fois un frein…


Une femme raconte qu’une de ses amies se présentait pour devenir Maire.

Un jour qu’elle allait à l’église, elle entendit une autre femme dire de la « future » Maire :

« i pa dot ni mari, i pa kay legliz, c on socié, fo pa voté bay ! »

Donc être une femme seule… c’est suspect. C’est porter le mal en soi.
Etre une femme qui ne va pas à l’église…c’est suspect. C’est porter le mal en soi.

On se pose ces questions pour les hommes qui aspirent à devenir Maire ?
On s’interroge sur leurs épouses ?

Leurs rôles en tant que bon chef de famille ou…

Ca n’a pas d’importance ?

Tag(s) associé(s):