A bientôt Fashizblack… !

Pour ceux qui suivent Fashizblack, vous savez déjà probablement que la version papier du journal est arrêtée… pour l’instant.

Maybach-Carter.com explique dans l’une de ses publications les raisons de cet arrêt (cliquez ici pour lire l’article).

Je retiendrai surtout certains passages :

« la France n’est pas un pays où la culture business mise sur l’innovation et encore moins un pays où on voit grand et où l’on prend des risques. J’veux dire, il y a quand même un rendez-vous où l’on nous a dit que nous étions “trop ambitieux”. Pas au sens qu’on visait la lune, mais qu’on voyait “trop grand”.

 « Il faut des gens qui comprennent le business model, qui partagent notre vision sur le moyen voire long terme, qui savent ouvrir leur carnet de chèques mais surtout leur carnet d’adresses.. bref, de VRAIS investisseurs, des capital riskers. Et ça, ma foi, en France, on n’en a vu AUCUN. Je pense qu’on ferait une sandwicherie mobile ou une énième copie de Facebook, on aurait eu la vie plus facile. »

« J’ai tellement la sensation qu’on veut brider nos ambitions dans ce pays, que j’ai complètement perdu patience. Mais n’étant pas seule dans l’affaire, j’ai préféré attendre de voir avec mes associés. Il se trouve qu’ils en sont arrivés à la même conclusion que moi. »

 « C’est dans ces moments qu’il nous fallait un véritable réseau économique afro-français et j’ai bien vu sa faiblesse. »

Une très bonne continuation à tous ces entrepreneurs !

Avec de vrais capital riskers, des personnes qui voient aussi grand que vous et qui croient en votre avenir !

Car nous, lecteurs, nous y croyons déjà, et depuis longtemps !

A bientôt Fashizblack !