« Etre mère ou exister pour soi seule »… Bonne question.

« La vie sans fards est peut-être le plus universel de mes livres. En dépit du contexte très précis et des références locales, il ne s’agit pas seulement d’une Guadeloupéenne tentant de découvrir son identité en Afrique. Il s’agit d’abord et avant tout d’une femme aux prises avec les difficultés de la vie. Elle est confrontée à ce choix capital et toujours actuel : être mère ou exister pour soi seule. » (Maryse Condé). (lire article intéral)

Cette question m’a beaucoup touchée : Etre mère ou exister pour soi seule.

J’ai aimé ce livre de Maryse Condé, sans artifices, sans lignes édulcorées, vrai et si poignant à certains moments.

Publicités