UBUNTU… Je suis parce que nous sommes.

 

 

1322e44c341f1eb6aa77f5f854d945c9

Texte de « Réflexion d’un jeune citoyen » – La solitude tue.

Dernièrement, Une amie proche m’a conté une petite histoire qui m’a beaucoup peiné et laissé dans un état quelque peu songeur.

Etant étudiante, elle fréquentait assez souvent la Bibliothèque universitaire. Et il ne lui était pas rare d’y rencontrer une autre étudiante qui était tout le temps seule, isolée…

Cette étudiante n’avait point d’amis et même si – avec le recul – mon amie m’avoua qu’on pouvait déceler dans son regard des traces de profonde mélancolie, vous connaissez la Fac. C’est chacun pour soi, les groupes se formant assez rapidement comme dans toute organisation humaine, à plus forte raison dans une société individualiste comme la nôtre.

Bref, cet autre étudiante souriait souvent quand elle était saluée par mon amie et celle-ci se disait – du moins, c’est ce qu’elle m’a dit – que tout allait bien.
A vrai dire, je suis sur qu’elle n’y pensait même pas… et nulle accusation dans mon esprit car nous sommes tous fait ainsi. On salue parfois plus ou moins  » mécaniquement », pour la forme. Question de politesse, de convenance sociale.

Bref… Deux ou trois mois plus tard, elle apprenait que cette étudiante avait fait une tentative de suicide.

Elle en tomba des nues. La première réaction qui nous vient généralement à l’esprit dans ces moments là, c’est de se demander :  » Pourquoi  » ?  » Comment si jeune on peut en arriver là » ?  » Elle a l’air si gentil… »

Cherchant à se renseigner, elle apprit que cette jeune fille souffrait en fait de solitude, d’un mal-être profond et avait fait une dépression…

L’étudiante en question était nouvelle dans la ville. Elle n’avait pas d’amis. Pas de famille proche à proximité. Sans oublier que beaucoup d’ étudiants ne roulent pas sur l’or – à plus forte raison en ces temps de crise où se nourrir et se chauffer convenablement, c’est du luxe – donc concernant les activités extérieures: les bars, les clubs, c’était juste pas possible. Mais ça, c’est plutôt une déduction de ma part je dois l’avouer…

Cela m’a fait penser à une revue que j’avais lu, il y a pas si longtemps, où était abordée la thématique de la solitude des étudiants et jeunes ( bien que cela concerne tout le monde : jeunes, adultes, personnes âgées)

J’ai toujours été et je reste toujours persuadé que la finalité de l’Homme est la quêté de cette interaction harmonieuse et fraternelle avec les autres, mais aussi avec la nature. Notre but, je le crois, c’est d’ élever notre âme -du moins essayer de l’élever – et d’aider nos semblables à s’élever.

C’est une opinion personnelle et sans doute suis-je influencé par le fait que je sois bisounours, croyant ou que sais-je encore…

Notre société actuelle est marquée par un consumérisme permanent et généralisé, individualisme grandissant, un égoïsme, un état de guerre permanent comme le dit si bien Jean Jaurès qu’on oublie ou qu’on a peut-être oublié qu’on vit en société et qu’on est tous interdépendants les uns les autres.

l’Homme n’est pas fait pour être seul. Je le crois très profondément.

Dans le cas présent, si les étudiant(e)s avaient juste été un peu plus ouvert(e)s, s’ils étaient venus à sa rencontre, s’il y avait eu plus de chaleur humaine, peut-être aurait pu être évité cela… Des pique-niques pour favoriser la socialisation, des activités communes, Alors peut-etre que…

Je ne suis bien évidemment ni un psy ni un expert, et je vous prie de croire qu’il n’est nullement de leçons de morale, etc. je vous fais juste part de mon opinion.

Cette solitude touche beaucoup plus de personnes qu’on y croit comme les adultes isolées, les étudiants étrangers venant d’arriver, les mères célibataires, les personnes âgées… surtout en ces temps modernes où nos sociétés sont traversées par des crises économiques, identitaires, sociales, spirituelles, environnementales etc…

A ces multiples crises, nous pouvons y répondre par l’entraide, plus d’altruisme, de solidarité, plus d’amour envers notre prochain. Pas de cet amour en vogue depuis quelques décennies, cet amour individuel mais plutôt un amour lié à autrui, à la collectivité.

Vous savez, contrairement à ce que beaucoup pensent, je pense que les phrases les plus difficiles à prononcer dans notre monde moderne sont les suivantes : « J’ai besoin d’aide »,  » je souffre », « Je t’aime »,  » je suis triste »…

Pour mieux illustrer l’une de ces réponses, permettez-moi de vous raconter une autre petite histoire:

un anthropologue avait proposé un jeu aux enfants d’une campagne en Afrique.

Il a mis un panier de fruits près d’un arbre et a dit aux enfants que le premier arrivé gagnait tous les fruits.

Au signal, tous les enfants se sont élancés en même temps …… en se donnant la main !!
Puis ils se sont assis ensemble pour profiter de leur récompense.
Lorsque l’anthropologue leur a demandé pourquoi ils avaient agi ainsi alors que l’un d’entre eux aurait pu avoir tous les fruits, ils ont répondu :

« Ubuntu. Comment l’un d’entre nous peut il être heureux si tous les autres sont tristes ? »

UBUNTU dans la culture Xhosa signifie: « Je suis parce que Nous sommes  »

Méditez-y S’il vous plaît. Discutez-en avec vos proches. Vous pouvez partager cette petite histoire autour de vous. Pourvu que puisse émerger une prise de conscience car c’est un sujet bien plus sérieux qu’on ne le croit. La solitude Tue.

Advertisements