Université des Antilles et de la Guyane… Bonjour Sexisme nauséabond ! Qui sera la prochaine ?

Photo : freepawol.com

C’est en empruntant les couvertures d’un livre pour enfants, «Martine»,  que des adultes, enseignants, à l’Université Antilles Guyane, ont choisi d’insulter une femme, Corinne Mencé-Caster, la Présidente de l’Université Antilles Guyane. Une campagne machiste qui interpelle d’autant plus que les auteurs sont des formateurs.  Pour avoir refusé de cautionner des irrégularités constatées par le dernier rapport de la Cour des Comptes, dans la gestion du CEREGMIA  (Centre d’Etude et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Informatique Appliquée),  la présidente de l’UAG subit un harcèlement permanent sous forme d’affiches dans les couloirs et de mails injurieux.  

(…) « elle continue de croire, ou de nous faire croire, que le management d’une université s’apparente à un défilé de mode ou à un concours de beauté… » (lire article intégral)

C’est une femme, donc c’est une Martine, une enfant, une gamine qui n’a aucune disposition intellectuelle pour être à sa place ?

C’est une femme, donc ses seins, sa bouche, ses vêtements, ses cheveux, sont relevés pour nous expliquer que « comme c’est une femme », elle n’a rien à faire ici ?

Peut-être que si cette personne avait un pénis, nous serions moins à même de voir cette campagne sexiste visant à épuiser psychologiquement une femme que vous ne souhaitez plus voir à la présidence de l’UAG ?

Qui sera la prochaine sur la liste ?

Soutenons Corinne MENCÉ-CASTER dans son combat pour sauver l’Université des Antilles !

Cliquez ici pour accéder à la pétition !

 

Publicités