« Je ne peux pas faire l’amour avec un Noir. J’ai peur qu’il déteigne sur moi »

Je viens de lire un tweet d’un homme à la peau foncé… qui dit qu’il ne pourra jamais sortir avec une femme à la peau foncée.
Je trouve ça ironique.
« Question de goût », dit-il.

« L.O.L. » retentissant.
L’argument du « goût » est systématiquement mis en avant dans ces cas là. J’ai l’impression que c’est la version socialement acceptable de ceux qui n’assument pas de se prononcer sur leur réel mouvement d’âme : le « dégoût ».

Car le « goût »… Le « goût »… J’ai le « goût » des femmes à la peau claire. Je n’ai que du goût pour les femmes à la peau claire.
Si j’aime les femmes à la peau claire, c’est que j’ai du goût.

Oups, c’est pas ce qu’il a dit ?
Pourtant… On y est peut-être presque ?

Je discutais il y a quelques mois, avec un beau gosse Noir gay (pléonasme ?) antillais, du nom de… Bon on s’en fout.

On venait de faire connaissance, et il a commencé à me raconter sa vie. Ses ex. Les cadeaux qu’il a déjà reçu. Et le fait qu’il ne fait jamais l’amour le premier soir. Et que le minimum, c’est qu’un homme lui offre des roses et du champagne.

J’avais cru être dans un cliché gay de Barbie-Blanche-Neige.

Bref. Le jeune homme beau gosse Noir gay antillais m’a questionnée sur ma vie sentimentale : 
– la bague à mon doigt : fiançailles, mariage, oubli ?
– L’homme de ma vie : coup d’une vie, d’une nuit, il n’existe pas ?
– Et sa couleur ?

Oui, sa couleur.
J’ai répondu que je ne me suis jamais vraiment préoccupée de ça.
Le plus important pour moi, c’est la couleur du sex-appeal. La couleur de ses dents. La couleur de ses fonds de caleçon. La couleur de ma peau après qu’il y ait planté ses dents.

Tout le reste n’est que détail artistique.

Il m’a dit texto : « Tu es une femme sexy, tu devrais sortir avec un blanc ça t’irait bien. »

J’ai fait ma mine « pseudointello-intéressée-dit-m’en-plus-coco-please ».

Il a continué : « Moi par exemple, je ne pourrai jamais sortir avec un noir… Je ne peux pas faire l’amour avec un noir !
J’ai l’impression qu’il va DETEINDRE sur moi ! » (avec une petite mine de dégoût).

J’ai fait ma mine « vite-un-sac-a-vomi-un-bar-un-whiskycoca-un-punch-une-surdose-de-mojito-un-pompier-un-flic-le-pape-dieu-la-mort-vite-vite-vite-! »

J’ai cherché dans mon portable pour lui conseiller un bon psy, mais j’ai encore changé de mobile alors…

Plus sérieusement : C’est quoi ce dégoût de soi-même ? 

Je pense qu’on peut aimer un type d’homme.
De là à faire un rejet de celui qui a la même couleur que soi ?

Les femmes à la peau claire, sont aussi victimes de ces hommes. Ils contribuent au sentiment de mal aise entre les femmes, au manque de confiance en soi de certaines et leur agressivité pour les femmes à la peau claire.

Ces hommes mettent au même niveau, leur goût pour la peau claire et leur goût pour un sac-à-main en cuir rouge ou en peau de crocodile.

Question de goût, n’est-ce pas.

La Tchipie,
songeuse.

Advertisements