« Tatoueurs, Tatoués », dans la peau de l’expo

Polinacide

Marqués à vie à l’encre indélébile. Qu’ils soient prisonniers, militaires ou membres d’une tribu, le musée du quai Branly rend hommage à leur expression corporelle avec une rétrospective de 300 oeuvres historiques et contemporaines, jusqu’au 18 octobre 2015. Quand le tatouage s’élève au rang d’art.

Tatoueurs-TatouésAutrefois l’apanage des marginaux et des monstres de foire, on le voit désormais sur toutes les peaux. Si un Français sur dix est tatoué aujourd’hui, bien des icônes n’ont pas su résister à l’appel de l’aiguille, popularisant une pratique au pouvoir hypnotique et depuis longtemps sujette aux a priori. À l’instar d’Angelina Jolie qui n’a de cesse de marquer son corps de manière quasi-rituelle, l’histoire du tatouage revêt de multiples significations : symbole punitif, de prestige ou encore d’exclusion sociale. Autant de codes en métamorphose permanente, que le musée du quai Branly met en scène dans un circuit labyrinthique aussi novateur que déroutant, faisant la part belle aux tatoueurs contemporains pour rendre justice…

View original post 132 mots de plus