Un subutex ?

 

Un site de rencontres est comme un hôpital : la joie y est rarement présente, les individus, malades de quelque chose, attendent que les choses s’améliorent. Personne ne parle vraiment de sa souffrance, de ce quelque chose qui fait mal.

Et pourtant.

Certains se fichent d’être dégueulasses, ils polluent le sol ou votre écran avec leurs besoin viscéraux/sexuels/leur faim.
D’autres sont de véritables malades, addicts des infirmières, à la recherche de celle ou celui qui saura donner le soin ultime, la dose de plaisir, de morphine ni trop forte, ni trop faible.

Un subutex ?

Toute une flopée de personnes à la recherche d’une dose, tout en clamant que de cette dose, elles n’en ont pas vraiment besoin.
Sauf quand elle manque vraiment.

Un subutex ?

Et comme dans la vraie vie, quand on ne peut pas payer, on vole.
On vole ce qu’on aurait jamais pu avoir en disant la vérité.
On vole en étant brusque dans ses propos, dans ses demandes, en espérant que l’autre capitulera au plus vite.
On est cash: La bourse ou la vie, Le oui ou la fuite, La baise ou la solitude.

En espérant que l’autre enverra un grand oui à toutes nos demandes.

Rappelez-moi la définition d’une personne addict ?

Un Subutex ?

La Tchipie