Je suis l’autre femme, et je le vis bien : Témoignage 8.

Bien le bonjour à toi chère Tchipie ,

D’abord merci pour tout ses fous rire, ces larmes de joie parfois de compassions que tu as pu m’apporter. Tu fais partie de ses gens que l’on devrait au moins une fois rencontré dans la vie

Voilà mon histoire.
Plus jeune je condamnais sévèrement les relations extra conjugales, à tel point que je me suis éloigné de certaines de mes amies pour ces raisons Donc autant dire que je ne me voyais absolument pas dans se genre de relation avec un homme en couple avec une autre femme marié ou pas avec enfant ou sans . Ce n’était pas concevable No Way ! … Mais ne jamais dire fontaine je ne boirais point de ton eau ( ou quelque choses comme ça )

C’est cliché, mais avant lui je ne croyais pas au coud de foudre, et pourtant quand nous nous sommes rencontré ça a sonné comme une évidence ,c’était LUI . Il était en vacances aux Antilles et moi j’y vivais.
Au début les choses on été très vite, présentation à la famille ( la mienne surtout ) et aux amis. Nous ne nous cachions pas et d’ailleurs j’en avais pas l’intention je le trouvais parfait, beau avec tout ses défauts.

Pour des raisons professionnelles nous avons souvent été séparé, tantôt lui vivant aux Antilles , moi en France et vice versa.. Ceci étant cela n’a fait que renforcé notre amour. Les longues conversations au téléphone, les sextos ( Dieu bénisse Whatsapp Viber et Skype ), les cadeaux , les vacances , tout étaient prétexte à se retrouver se dire notre amour mais surtout palier au manque.

Inconsciemment, je crois que mon esprit, à occulter les détails du jour ou j’ai découverts la vrai nature de notre relation . Je me rappelle un flacon de vernis rouge posé sur le lavabo de la salle de bain , l’appel que j’ai passé à cette femme ( qui apparemment savait mon existence ) et de longues semaines de larmes, et de douleurs.

Fontaine j’ai bu de ton eau …. c’était bien bon . Quelques, mois plus tard, nous nous retrouvons .Il fut l’autre pendant un temps , très court à vrai dire . Puis c’est repartie de plus belle. Suite à cela ça à été dure d’abord d’intégrer le fait que je ne sois pas la seule,, puis à la pensée de sa femme, j’avais l’impression d’être un monstre égoïste et sans cœur. Mais le plus dure c’est le regard et les dires parfois les insultes des autres surtout de ses proches ( très proches ). C’est vraiment ce qui a été le plus compliqué à gérer. Cela fait 4 ans aujourd’hui, il me rend heureuse , mon équilibre c’est lui.

Et maintenant ?
Oh à chaque jour suffit sa peine, tantôt ça va je me laisse même aller à faire des projets pour nos prochaines vacances tantôt je culpabilise je me sens sale, égoïste et infâme En écrivant à cet instant, je le vis plutôt mal , il me manque, j’ai besoin de la savoir à coté de moi , et bien que j’assume ma place il n’y a pas un jour qui passe sans que je souhaite qu’il soit à moi rien qu’à moi …

D’habitude je n’aime pas les choses ambigus, cachées c’ est d’ailleurs la première fois que je suis l’Autre, mais j’assume cette place ingrate, j’ai choisi de vivre ainsi, alors en ce qui concerne le chantage … Non jamais, et Pourquoi d’ailleurs ? nous savons tout deux, dans quoi nous nous sommes engagés. Il est vrai que dans mes moments de doute je peux tenir des propos assez dures à son encontre, mais il reste , m’écoute et me dit qu’il m’aime encore plus.

Quand je repense à tout ce que l’on a pu vivre ensemble le bon et le moins bon (surtout) à tout ce que j’ai pu dire ou faire sous l’effet de la colère du ras le bol ou le plus souvent par jalousie … Je me rends compte de la chance que j’ai. La chance d’avoir un homme à mes cotés ( physiquement, plus ou moins) qui s’efforce autant que possible se peut de me rendre heureuse et qui ferait des kilomètres pour moi juste parce que je lui aurais demandé un soir en pleurant ( chose vécu lol ).

Je ne vois pas ça comme un avantage dont je peut tirer profit.
A mon sens, la choses la plus bénéfique c’est qu’au final qu’importe l’issue de cette histoire j’ai trouvé une personne génial sur qui je sais que je pourrais toujours compter et lui de même. J’en apprends tout les jours sur moi, la compassion, la dévotion, le pardon étaient des notions que je n’intégrais pas jadis , c »est chose faite .
Qu’ai je appris en tant que femme ? En tant que personne, une adulte qui assume ses choix et ses actes,Une personne plus réfléchis moins impulsive. En tant que femme, je ne me rends pas vraiment compte, je n’ai pas le recul nécessaire
peut être.

Et le sexe ?? quand c’est interdit c’est encore mieux !!! D’autant plus que le Monsieur à une langue et des lèvres de-la-mort-qui-tue ( RIRE ) . Le sexe tendre, le sexe violent, passionnés , le ptit coup rapide entre deux rendez vous … c’est magique et quand on aime c’est encore mieux. Si c’était officiel ça aurait été pareil , sexuellement on se comprend. C’est pas le meilleur coup de ma vie, mais c’est un excellent amant.

Je crois qu’à cet instant je ne m’imagine ni autrement ni avec un autre. C’est pas tout les jours facile, mais tout ça fait qu’aujourd’hui je me sens bien belle et forte. Je me nourrie un peu plus tout les jours de toute sa positivité. des ses petites attentions . Assurément si c’était à refaire avec cet même personne je plongerais dedans à pied joint . Pourquoi ? parce que les sentiments ne se contrôlent pas et que l’amour le vrai c’est sans filet de sauvetage .

Elle ?

j’en sais rien, à vrai dire je m’enfiche. Il parait que le Karma s’occupera des gens comme moi, Peut être ! De toute façon je finirais très certainement en enfer, alors si cela devient officiel, assurément je resterais, en attendant je vis ma relation aussi intensément qu’il met possible de le faire