Voici le 4ème témoignage : « J’ai été et je suis l’autre femme »

Young african woman

Chère Tchipie,

Lire dans un des témoignages que « Ton thème de ce soir a fait écho en moi » est peu dire me concernant car je suis actuellement « l’autre femme »…

C’est la 2nde fois que cela m’arrive, je ne suis pourtant pas une adepte, mais le cœur l’emporte sur la raison, donc si c’était à refaire…je l’ai refait.

Bref résumé de la 1ère histoire: j’avais 25 ans, il en avait 39, 3 grands enfants, avec sa femme depuis 20 ans, 5 mois d’amour et de sincérité, il ne m’a jamais rien promis, je savais ou j’avais mis les pieds, j’ai fini par y mettre un terme car trembler en sachant que j’allais le voir, pleurer chaque soir en rentrant, seule, chez moi, n’était plus ce que je voulais ressentir, j’avais la vie devant moi, lui la sienne derrière lui, je l’ai quitté parce que je l’aimais mais parce que je m’aimais moi aussi,un peu, quand même.

Le sexe: pas extraordinaire, mais sincère et respectueux.
Non je ne serai pas restée, l’écart d’âge était trop important, le sexe pas assez délicieux.

Quant à l’actuel…

Difficile d’être objective en ayant la tête, le cœur, les tripes, le corps et l’âme dans cette histoire. Je suis littéralement imprégnée de cet homme, qui me transcende, me transporte.
Il a 6 ans de moins, c’est la 1ère fois que je sors avec quelqu’un plus jeune que moi.Il est bien plus mûr que les hommes de son âge…
Avant que les choses ne se concrétisent, il s’est passé 15 jours, 15 jours de conversations quotidiennes, on parlait de tout et de rien, alors que j’étais à l’autre bout du monde, en vacances. C’est à mon retour, après l’avoir embrassé (JE l’ai embrassé), qu’il m’a annoncé avoir quelqu’un dans sa vie. Quelque part, il a été réglo, un peu tardivement certes, mais il l’a été…sauf que j’étais déjà prise dans un engrenage, il m’avait déjà « attrapé » dans ses filets, je voulais voir comment ce serait, alors j’ai sauté dans le train en marche, pour ne pas le rater, mais pour l’instant, je ne suis pas dans le bon wagon.

Au début, c’était un challenge pour lui, il voulait voir jusqu’où cela irait, il ne pensait pas que cela évoluerait de la sorte.
Mais les choses sont claires, et il ne me promet rien.

Comment je vis cette relation?
pour l’instant, comme je peux. Je pèse chaque jour le pour et le contre, les avantages et les inconvénients, mais je ne suis pas prête à ce que cela s’arrête, cela me fait plus de bien que de mal. Je me sens pourtant vide, vide de tout, je pleure souvent, mais ses messages et ses appels quotidiens sont tellement bons, entendre sa voix illumine mon visage, rend ma journée plus agréable, plus facile, plus lisse.

Le plus difficile: l’attente, l’absence, les week-end
Le plus bénéfique: je me sens vivante, bizarrement…même si la simplicité a toujours été mon cheval de bataille, c’est la complexité qui sort souvent victorieuse.

Aucun chantage, nous n’avons pas eu besoin de poser les règles, elles se sont imposées d’elles-même à partir du moment ou il m’a dit qu’il avait quelqu’un dans sa vie et que moi j’ai voulu continuer.

Une chose est sûre: je ne suis pas de celles qui dévoilent à l’officielle. Il n’est pas évident d’assumer ce genre de relation, vis à vis de cette femme, qui n’a rien demandé à personne, qui n’a pas demandé à être trompée, il est difficile d’assumer faire cela à quelqu’un, même si je ne la connais pas, j’ai parfois l’impression d’être un monstre mais il faut de temps à autres savoir être égoïste pour être heureu(x)se.

Quant au sexe…c’est quasi indescriptible.

A l’évidence le fait que nous ne puissions pas le faire quand nous le souhaitons apporte un effet booster qui ne serait peut être (je dis bien peut être)pas là si notre relation était officielle, quoique je reste persuadée que les relations sexuelles dans un couple s’entretiennent, « il n’y a pas de mal à se faire du bien »? alors en couple officiel ou officieux, je suis de celles qui en profitent, qui se lâchent, qui se laissent aller, qui testent tout, qui vont au-delà de leur limite, et là-dessus, il a trouvé chaussure à son pied, nous sommes en alchimie parfaite; je peux t’assurer que j’ai eu pas mal de partenaires sexuels avant lui, et que jamais je n’ai atteint ce niveau de plaisir, nos corps résonnent ensemble, nous sommes fusionnels.

Et si par chance cette relation devenait officielle, sans hésitations, je resterai.

Je suis tout à fait consciente de ses défauts, de son exigence, de sa liberté, de ses choix de vie, de ses envies, c’est ce qui fait qu’il est LUI, et c’est comme ça qu’il me plait, comme ça que je l’aime.

EN OFF:
Chère Tchipie, merci pour ton blog, merci pour tes partages de site, merci pour tes mots et merci pour tes maux, tu mets parfaitement la réalité au grand jour, cette réalité qui peut faire mal, mais tu es un vrai rayon de soleil.
Continue ! ton blog est formidable.

A bientôt.