« A force de division entre mon esprit et mon corps j’ai fini par me perdre moi même »

photo-1441260038675-7329ab4cc264
Fin d'année 2014, les lectrices jouent le jeu 
et répondent à la question posée sur facebook : 
"Ai-je été la meilleur femme pour moi cette année ?"
Examen de vie, riche en émotion.
LOVE.
-La Tchipie
Lectrice 5 : Ai-je été la meilleure femme pour moi cette année ?

Bonsoir la Tchipie, je te partage ma petite histoire. Merci d’être là.2014 a commencé de manière pas très joyeuse (sentimentalement parlant).

J’étais dans un « entre deux » je parlais a mon ex en le suppliant de revenir ( oui man té paré mô ba missié….) tout en couchant avec mon plan cul ( la complexité féminine).

A force de division entre mon esprit et mon corps j’ai fini par me perdre moi même, en perdant le respect que j’avais envers ma personne, les objectifs que je m’étais fixé et surtout mes principes.
J’étais devenue ces jeunes filles arrogantes croqueuses d’homme et abusant de la naïveté et de l’excitation des gad cocote.

J’ai mené ce train de vie pendant un moment, je côtoyais des hommes tout en les méprisant, je les détestais tout en les demandant, je voyais bien qu’il y avait un soucis mais je continuais. Je continuais parce que je pensais que c’était une façon de prendre ma revanche sur cette homme qui m’avait largué…

J’ai continué jusqu’à ce que je découvre que j’avais un petit pied dans le ventre, un petit pied inoffensif qui n’a pas demandé a existé et qui voulait juste découvrir le Monde.

J’aurai aimé te dire que j’ai gardé ce petit pied, qu’a ce jour je suis à mon 7eme mois de grossesse et qu’il doit arriver mi-février.
Mais l’âme égarée que j’étais n’a pas eu le courage de chausser ce petit pied et de l’aider à avancer, il avait un nom et un avenir mais…. non.

Je m’en veux encore et je m’imagine avec lui dans mon ventre.
Ce n’est pas si facile, si simple.
On s’y attache.
On l’imagine.
Le plus dure ce n’est pas d’accepter sa présence, le plus dure est de dire qu’on est la cause de son absence.

Cette bénédiction avortée m’a bien rappelée à l’ordre, alors j’ai voulu tout changer, comme pour m’excuser de ne pas avoir été digne de l’accueillir.
J’ai « changé de vie », j’ai changé physiquement , j’ai changé mentalement, je me suis retrouvée spirituellement.
J’ai « réappris » l’amour. Et j’ai compris qu’il fallait d’abord se pardonner soi-même et s’aimer soi même pour avancer.

Tous ces hommes que je voyais ont disparu, plongé à corps perdu dans mes études et occupée à combler ma famille je ne pensais plus à ces messieurs, il ne m’intéressait plus et je ne pensais pas non plus être prête à aimer ni à être aimer.

Je venais d’avorter l’amour le plus pure, je me détestais tout en donnant de l’amour a ma famille

L’année 2014 m’aura donc révélé la partie la plus fragile, vulnérable, naïve et immature de ma personne. Mon entourage pourra dire que j’allais bien parfaite dans mes actes, dans mon caractère et mon comportement… Mais l’intérieur était pourri, détruit. Cette année m’a appris des choses et m’a fait grandir, je n’espère juste ne plus revoir cette femme égarée.

Les Hommes ne sont pas que des queues, ils ne sont pas tous mauvais, la haine et la vengeance n’emmène rien.

2015 s’annonce bien, un charpentier est venu m’aider à me reconstruire il m’a écouté, respecte mes choix et les décisions que je prends, il est respectueux et me parle d’avenir. Lui même revient de loin et on se soigne mutuellement alors peut-être qu’il me brisera le coeur et qu’il fera remonté le fantôme de la femme perdue ou peut-être qu’il m’aidera à avancer et qu’il m’aimera pour ce que je suis.

« Attends toi au pire mais espère le meilleur », c’est ce qu’on m’a répété plus jeune et à ce qu’on m’a dit l’espoir fait vivre.

Alors cette année je dois enfin laisser s’épanouir la femme que je suis tout en espérant garder l’homme que je rêvai d’avoir.

Bonne soirée La Tchipie, merci de permettre l’expression libre.